La guerre, le sang et les batailles

Depuis combien de temps dure ces guerres incessantes?  De toute mon existence, lors des deux dernier siècles il me semble que ce fut toujours ce qui m’entourait. Le bruit du fer s’entrechoquant, du crâne se fracturant, du guerrier hurlant sont dernier cri…     Il y a longtemps que sa ne m’affecte plus.
Deux siècles de batailles, j’ai combattu les barbares du nord, j’ai combattu les wulfazs de la forêt, j’ai combattu Sîn, dieu des mort-vivants, nous avons tous combattu les dieux…   et même un siècle plus tard que vois-je?  Les barbares affrontant les wulfazs sur les mêmes airs de batailles, sur les mêmes furies guerrières, avec la même sauvagerie et pour les même terres que leurs ancêtres.

 

Ironiquement, c’est après deux siècles qu’est arrivé mon tour. Je suis mort. Je me souviens très bien comme c’est arrivé; Toute la fureur de la légendaire Tarasque s’enflammait dans mes veines, je voyais feu, je voyais sang! Je ne pensais plus, je ne savais plus, je n’étais plus; Je ne faisais qu’un avec la fureur et la violence…  Tel était le sort réservé à ceux qui frôlaient l’essence de l’imposante bête. À ma gauche, mes allier du moment, barbare venu du nord Ravel avait marchander une alliance ou je ne sais pas…   peu m’important…   tant que ces vils homme-loups étaient exterminés au final. Ils combattaient un énorme homme-dragon bleu alors qu’à ma droite les homme-loups, écume à la bouche, chargeaient la batailles. J’étais entouré, j’étais encerclé, mais j’étais surtout incapable de réfléchir; Frapper, sang, tuer…   

 

J’entend encore très bien la voix de l’être aux écailles rouges incanter.

aether secundo immobilization

Avoir eux mes esprits j’aurais si bien pus résister à ce sort, moi qui le connait si bien. Mais ce ne prit qu’un instant, je sentis mes muscles se crisper et ma chair durcir…   Incapable de bouger les lames glissèrent sur mon corps et alors que je tombais lentement je vis cette lame, percer mon torse et le sang en gicler. Je mourrais.  

Moi qui les détestaient tant, moi qui dévoua ma vie à leur extermination. Ces êtres de perversion et de malédiction. Impure et maudits. Liche, vampire et autres mort-vivants. Mais je refuse d’abandonner ma quête.

Image

Je suis désoler Belgior…    
jamais je ne pourrai respecter cette promesse…      
je suis mort bien avant d’avoir remit ton ordre sur pied.

Standard